Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le gouvernement britannique a donné son aval au projet d'accord sur le Brexit

La première ministre britannique Theresa May a fait une courte déclaration après la très longue réunion avec ses ministres à Londres.

Keystone/AP/MATT DUNHAM

(sda-ats)

La première britannique Theresa May a affirmé mercredi soir que son gouvernement avait donné son aval au projet d'accord sur le Brexit. Elle s'est exprimée après une réunion de son cabinet qui avait débuté à 15h00. De son côté, l'UE a publié les 585 pages de l'accord.

"La décision collective du cabinet est que le gouvernement doit approuver le projet d'accord", a déclaré Theresa May lors d'une brève allocution devant le 10 Downing Street. "C'est un pas décisif qui va nous permettre d'avancer et de finaliser l'accord", a-t-elle ajouté à l'issue d'une réunion de 5h de son cabinet.

"Les choix que nous avions étaient difficiles, en particulier en ce qui concerne l'Irlande du Nord", a souligné la dirigeante, avant d'ajouter: "Je pense que le projet d'accord de sortie est le meilleur possible". Il va permettre au Royaume-Uni de reprendre le contrôle de "notre argent, nos lois et nos frontières, mettra fin à la liberté de mouvement, protégera les emplois, la sécurité et notre union", a assuré Mme May.

Un rapport de 585 pages

"Je sais que des jours difficiles nous attendent et que l'accord sera examiné à la loupe", a encore dit Mme May qui doit maintenant convaincre le parlement britannique de voter le projet d'accord. Or son Parti conservateur est très divisé sur la question, entre partisans d'un Brexit sans concessions et europhiles qui préfèrent rester dans l'UE.

De son côté, le négociateur en chef de l'Union européenne sur le Brexit, Michel Barnier, a salué une étape décisive en direction de la conclusion des négociations sur le retrait britannique de l'Union européenne, tout juste après la publication officielle du projet d'accord, long de 585 pages. Une solution a été trouvée entre l'UE et Londres pour éviter "une frontière dure" entre l'Irlande et l'Irlande du Nord, a-t-il notamment confirmé.

Le président du Conseil européen Donald Tusk s'exprimera par ailleurs jeudi à 08h10, selon un communiqué publié par le Conseil. Il rencontrera auparavant Michel Barnier, selon la même source.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.