Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mariano Rajoy a félicité le chef de file des socialistes Pedro Sanchez (photo), qui devrait être le prochain président.

KEYSTONE/EPA EFE/JJ GUILLEN

(sda-ats)

Mariano Rajoy, chef du gouvernement espagnol depuis 2011, a reconnu vendredi sa défaite face à la motion de censure socialiste en passe d'être adoptée par les députés. Il a félicité le chef de file des socialistes Pedro Sanchez, qui devrait être le prochain président.

Son parti est assuré d'obtenir suffisamment de voix pour renverser le gouvernement sortant. La motion de censure devait être votée à 11h01, a annoncé la présidente de la chambre basse du Parlement espagnol, Ana Pastor.

Pedro Sanchez a reçu le soutien de six partis totalisant 180 voix à la chambre basse du Parlement pour voter la motion de censure, soit plus que la majorité absolue des 176 voix nécessaires. Le soutien décisif est venu du Parti nationaliste basque (PNV) qui a fait savoir qu'il avait décidé de voter la censure.

Elections anticipées pas exclues

Deux partis indépendantistes catalans ainsi que Podemos (gauche), un autre petit groupe basque et un parti des îles Canaries ont déclaré qu'ils soutiendraient la motion de censure.

Pedro Sanchez a déclaré jeudi que s'il prenait le pouvoir, il s'en tiendrait au budget approuvé par Mariano Rajoy .

Mais avec seulement 84 sièges sur un total de 350 à la chambre basse du Parlement, les socialistes devraient avoir des difficultés à gouverner, ce qui signifie que des élections anticipées ne sont pas à exclure.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS