Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le gouvernement zurichois dit oui à l'accord avec l'Allemagne sur le bruit des avions, mais avec "de grosses réserves". L'exécutif ne fera aucune autre concession au sud de l'Allemagne, a-t-il indiqué mardi.

Le plus dérangeant dans cet accord, pour le gouvernement zurichois, est la possibilité de transférer des vols supplémentaires du sud de l'Allemagne sur le territoire suisse.

La réglementation pour les week-ends et l'interdiction du survol du sud de l'Allemagne le soir dès 18h00 sont aussi d'importantes concessions. Au final toutefois, les avantages l'emportent, estime l'exécutif zurichois.

L'accord permet d'élaborer une planification sûre. La Suisse a jusqu'en 2020 pour mettre en place les mesures prévues dans l'accord. Ce dernier ne peut pas être résilié avant 2030. Le gouvernement considère que ce sont des points positifs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS