Toute l'actu en bref

Le Grand Conseil vaudois reste à droite. Désormais, les députés siégeront dans leur tout nouveau parlement à Lausanne (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

L'équilibre des forces reste similaire au Grand Conseil vaudois, qui tend toujours à droite dimanche. Alors qu'il compte actuellement 46 députés sur 150, le PLR passe à 49. L'UDC perd deux sièges pour s'établir à 25 et l'ex-UDC Claude-Alain Voiblet n'est pas réélu.

De l'autre côté de l'échiquier politique, le PS perd des plumes. Le parti à la rose régresse de 40 sièges à 37. Un recul compensé par le bon résultat des Verts qui augmentent leur députation de deux membres à 21. Du côté de la gauche de la gauche, c'est le statu quo avec cinq élus et donc la possibilité de conserver un groupe.

S'agissant du centre, le compteur recense un élu supplémentaire. Ils seront ainsi treize députés provenant notamment des Vert'libéraux, du PDC et de la toute nouvelle Alliance centriste du Chablais (ACDC) à pouvoir faire basculer la majorité au gré des sujets. La participation a frisé les 39%.

"Je suis heureux du résultat au Grand Conseil", a commenté à l'ats le conseiller d'Etat PLR fraîchement réélu Pascal Broulis. "Le socle de droite s'est raffermi", a-t-il estimé.

Vainqueurs

Parmi les élus pour la prochaine législature, citons l'ancien judoka Sergei Aschwanden sous la bannière PLR ou l'ex-municipal lausannois popiste et ex-député Marc Vuilleumier.

Exit par contre le député libéral-conservateur (PLC) Claude-Alain Voiblet, ancien vice-président de l'UDC. A l'UDC toujours, la fondatrice de Marche blanche, Christine Bussat, ex-PBD, échoue à entrer au Parlement. Tout comme le PDC Claude Béglé et l'ex-conseiller national du même parti Jacques Neirynck.

ATS

 Toute l'actu en bref