Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le Grand Conseil vote un allègement fiscal pour les étudiants

L'augmentation des taxes universitaires avait suscité une levée de boucliers à Fribourg, ici une manifestation en novembre 2017 (archives).

KEYSTONE/CYRIL ZINGARO

(sda-ats)

Le Grand Conseil fribourgeois a décidé d'alléger le fardeau fiscal des étudiants. Ces derniers pourront porter à 2700 francs, au lieu de 2000 francs, le montant de la déduction à laquelle ils ont droit pour compenser l'impact de la hausse des taxes universitaires.

La motion déposée par deux députés PDC demandait de réduire la charge fiscale des contribuables aux études ou en apprentissage. Elle est liée à l'augmentation d'un tiers, à 720 francs (+180 francs), de la taxe semestrielle d'inscription. Le texte a été accepté jeudi par 86 voix sans opposition, avec trois abstentions.

Les motionnaires, Laurent Dietrich et Hubert Dafflon, veulent de la sorte éviter une péjoration de la situation des étudiants et limiter le risque de surendettement des jeunes en formation. Le Conseil d'Etat s'est montré favorable à la requête, notamment au vu de la faible conséquence financière de la mesure.

Effet minime

Cette dernière devrait entraîner une baisse de 178'000 francs en termes de rentrées fiscales par an (canton, commune et paroisse confondus). Elle profitera à 1,3% des contribuables. Le gouvernement a précisé, dans sa réponse, douter que la réduction permette pleinement d'atteindre les objectifs mentionnés par les motionnaires.

Tous les groupes ont soutenu la motion. A droite, le PLR a relevé que toute baisse de la charge fiscale allait dans la bonne direction. A gauche, la mesure a été saluée, même si le PS souhaiterait voir les autorités aller plus loin pour aider les plus bas revenus dans le canton.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.