Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le dessinateur et scénariste français Jean-Claude Denis a reçu dimanche dans le centre-ouest de la France le Grand Prix d'Angoulême considéré comme le "Nobel de la BD". Le 39e Festival international de la BD était présidé cette année par le dessinateur américain Art Spiegelman.

Musicien, illustrateur lumineux, scénariste et dessinateur hors pair, Jean-Claude Denis, né le 1er janvier 1951 à Paris, a été formé à l'Ecole supérieure des arts décoratifs de Paris. C'est là qu'il a fondé, en 1974, le groupe "Imaginon" avec deux de ses condisciples, Caroline Dillard et Martin Veyron.

Véritable homme-orchestre, il tâte de la pub et de l'illustration, réalisant de nombreuses couvertures de romans pour les principaux éditeurs français avant de s'attaquer à la BD dans les magazines "Pilote" et "A Suivre".

Avec Margerin et Vuillemin

Il a également fait partie du groupe de rock "Dennis Twist" formé par des as du pinceau et de la plume, tels que Margerin, Dodo, Vuillemin et Denis Sire, avant d'intégrer "Les Hommes du président", avec le même noyau dur de musiciens.

En solo, Jean-Claude Denis a réalisé le magistral "Quelques mois à l'Amélie". Quant à sa dernière oeuvre, c'est un diptyque, "Tous à Matha", sur ses souvenirs d'enfance, publié en 2010 et 2011.

Delisle récompensé

Le jury d'Angoulême a aussi rendu hommage cette année à un auteur ouvert sur le monde en décernant son Prix du meilleur album au Canadien Guy Delisle pour ses "Chroniques de Jérusalem" (Delcourt).

Pendant quatre jours, l'édition 2012 du Festival a été marquée par une rétrospective consacrée à Art Spiegelman, une exposition sur la BD européenne, un coup de projecteur sur l'espagnole et la suédoise, des spectacles et des rencontres internationales. L'an prochain, le Festival BD d'Angoulême fêtera ses 40 ans.

ATS