Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Stan Wawrinka sera la tête d'affiche du J. Safra Sarasin Swiss Open Gstaad qui se disputera du 21 au 29 juillet prochain. Le Vaudois revient dans l'Oberland après une longue absence de cinq ans.

Victorieux à trois reprises d'un tournoi du Grand Chelem - un statut qui n'était pas le sien lors de sa dernière apparition à Gstaad en 2013 -, Stan Wawrinka, finaliste dans l'Oberland en 2005 devant Gaston Gaudio, partagera l'affiche avec le tenant du titre Fabio Fognini (ATP 19). Au cours d'une conférence de presse tenue à Nyon, le directeur du tournoi Jean-François Collet a également annoncé les venues de l'Espagnol Roberto Bautista Agut (ATP 14) et du Russe Andrey Rublev (ATP 31), finaliste l'automne dernier des NextGen ATP Finals de Milan.

"Heureux de rejouer un tournoi où il a obtenu ses premiers résultats", Stan Wawrinka a confirmé qu'il fera son retour à la compétition dans dix jours au Masters 1000 de Rome. "J'ai renoncé à m'aligner à Madrid la semaine prochaine par pure précaution, dit-il. J'ai perdu dix jours d'entraînement en raison d'une blessure au mollet. A présent, je suis sur un bloc de deux semaines d'entraînement avec le concours de Magnus Norman. Mon but demeure de revenir à mon meilleur niveau. Je pense y parvenir sur le long terme. Je m'entraîne à 100 %. Le genou tient. J'ai la conviction de voir le bout du tunnel."

Stan Wawrinka entend donc enchaîner les tournois, jouer tout d'abord sur terre battue avant d'enchaîner avec le gazon pour revenir cet été sur terre battue. "Après pratiquement une année sans jouer, je veux désormais enchaîner les tournois. Mais je dois accepter de prendre mon temps. Les résultats ne viendront peut-être pas tout de suite. Il faut se montrer patient." Stan Wawrinka a reconnu que l'idée de mettre un terme à sa carrière l'a effleuré. "J'ai tout de même subi une "grosse" intervention au genou, glisse-t-il. Mais l'envie de revenir était beaucoup trop grande."

Gstaad ne sera peut-être pas la seule étape en Suisse dans cette longue route qui attend Stan Wawrinka. Le Vaudois n'a pas écarté la possibilité de défendre son titre au Geneva Open la semaine qui suivra son retour de Rome malgré l'absence d'un accord avec la direction du tournoi. "Je suis inscrit nulle part après Rome, dit-il. Si j'ai besoin de jouer des matches, je peux demander une wild card à Genève ou à Lyon."

Le barrage de Coupe Davis contre la Suède en septembre prochain à Bienne pourrait également figurer à son programme. "Je ne veux pas ne projeter aussi loin, mais ma programmation cette année n'aura rien à voir avec celle des années précédentes. Ma blessure a tout changé."

Ajoutée à celle de Gstaad, son éventuelle présence à Genève et en Coupe Davis serait une très belle nouvelle pour le tennis suisse. Un tel retour aux sources peut l'aider dans ce pari ultime qu'il se fixe à 33 ans de revenir au sommet.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS