Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le disque vinyle a fait, en 2014, son grand retour aux Etats-Unis, dans un marché de l'industrie musicale toujours en recul. Comme pour le disque microsillon, les ventes de musique en streaming aux Etats-Unis ont également bondi de plus de 50% en 2014 par rapport à 2013.

Avec 257 millions d'albums vendus, le premier marché musical de la planète a fléchi toutefois de 11% sur un an, en raison de la chute continue des ventes de CD et de téléchargements de musique, indiquent des chiffres de Nielsen SoundScan publiés dans la nuit de mercredi à jeudi.

En revanche, le disque vinyle, autrefois uniquement prisé des puristes et collectionneurs, est de retour dans les bacs américains, avec 9,2 millions d'exemplaires vendus l'année dernière, une hausse de 52% par rapport à 2013. Il ne représente encore que 6% des ventes de disques, contre 41% pour le CD.

Meilleur résultat du 33 tours

C'est le meilleur résultat pour le bon vieux 33 tours depuis que Nielsen SoundScan a commencé en 1991 à compiler les données de ventes de disques aux Etats-Unis.

Les services de streaming de musique ou de vidéo, comme Spotify ou Pandora, ont, eux aussi, explosé en 2014 avec 164 millions d'unités, soit un bond de 54% par rapport 2013. Ces sites, qui offrent à leurs abonnés d'écouter de la musique illimitée à la demande, sont en train de métamorphoser une nouvelle fois l'industrie musicale mondiale.

Des critiques estiment que ces services n'encouragent pas les amateurs à acheter des disques et font du mal aux artistes. Spotify répond au contraire qu'il représente une rare source de croissance dans une industrie de la musique à la peine depuis des années.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS