Toute l'actu en bref

Le groupe Ammann prévoit de supprimer 130 emplois sur les 420 que compte son site de Langenthal (BE) (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Le groupe Ammann va délocaliser une partie de la production de composants basée à Langenthal (BE) vers d'autres usines en Europe. La mesure doit engendrer la suppression jusqu'à mi-2018 d'environ 130 emplois sur les 420 du site bernois.

Le site de Langenthal produit des composants pour des postes d'enrobage et des bétonnières pour l'entier du groupe, précise mardi l'entreprise dans un communiqué. La chute de la demande européenne a mis les prix sous pression, et le franc fort a empiré la situation.

Une amélioration n'est pas en vue, écrit l'entreprise, que l'actuel conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a jadis dirigée. L'activité de production de composants, actuellement déficitaire, sera par conséquent transférée vers des usines localisées en Europe à l'intérieur du groupe.

La direction a dû se résoudre à cette mesure malgré ses efforts et des investissements à hauteur de 14 millions de francs au cours des 4 dernières années dans le site bernois. Une procédure de consultation sera engagée avec la commission du personnel et les partenaires sociaux, précise le communiqué.

ATS

 Toute l'actu en bref