Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Feintool escompte désormais une croissance annuelle des ventes de 10%, au lieu de 5% auparavant (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Feintool a dopé son bénéfice net au premier semestre 2016, à 13,9 millions de francs contre 7,4 millions un an plus tôt. Le fabricant bernois de composants et machines de formage et découpage, qui change de patron au 1er septembre, rehausse ses prévisions.

Depuis le début de l'exercice, les affaires ont bénéficié de la stabilité de l'industrie automobile. Le chiffre d'affaires s'est étoffé de 14,3% à 278,5 millions de francs. Donné en monnaies locales, il a progressé de 9,8% sur un an, a indiqué mardi la société de Lyss (BE).

Côté rentabilité, la réorientation des sites en Suisse porte ses fruits. Le résultat opérationnel avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) a grimpé de 30,7% (24% hors effets de change) à 37 millions de francs. Le résultat EBIT a lui décollé de près de 46% (37,8%) à 21,4 millions, pour une marge correspondante à 7,7%.

Le groupe s'attend à poursuivre sur sa lancée au deuxième semestre et rehausse ses prévisions. Il escompte désormais une croissance annuelle des ventes de 10% à 555 millions de francs, au lieu de 530 millions précédemment, et une marge EBIT de 7,5%. Pour rappel, au 1er septembre, Bruno Malinek, 50 ans, succédera comme prévu à Heinz Loosli.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS