Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Londres - Le groupe de chimie britannique Ineos, numéro trois mondial du secteur, a décidé de transférer son siège social en Suisse dans le but de réduire ses impôts, a-t-il annoncé. Il imite ainsi d'autres grandes entreprises du Royaume-Uni ayant déjà opté pour "l'exil fiscal".
Le groupe a ainsi mis ses menaces a exécution. Début mars, il avait annoncé réfléchir à déménager son siège social en Suisse, et avoir demandé l'avis de ses créanciers sur ce projet. Il avait affirmé qu'en y installant son siège il pourrait réduire ses impôts de 450 millions d'euros (647,7 millions de francs) d'ici à 2014.
Ineos va ainsi rejoindre les rangs encore clairsemés des entreprises britanniques ayant installé leur sièges fiscaux dans des contrées plus clémentes en termes d'imposition, comme le numéro un mondial de la publicité WPP et la compagnie pharmaceutique Shire.
Ineos est considéré comme le plus grand groupe privé non coté du Royaume-Uni, mais réalise 70% de son activité à l'étranger. Le groupe, créé en 1998, s'est hissé au rang de numéro trois mondial du secteur chimique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS