Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pékin - Un employé du groupe Foxconn Technology s'est tué en se jetant d'un immeuble du groupe taïwanais, dans le sud de la Chine. Il s'agit du dixième suicide depuis le début de l'année au sein du premier fabricant de composants électroniques au monde, a annoncé l'agence Chine Nouvelle.
Ce suicide est le 9e dans l'usine du fabricant d'électronique Hon Hai Precision Industry, connu sous le nom commercial de Foxconn, à Shenzhen, aux portes de Hong Kong, et le 10e dans toute la Chine. Mais au total, 12 employés de la compagnie se sont jetés dans le vide depuis janvier: grièvement blessés, 2 d'entre eux ont échappé à la mort.
Cette série dramatique a mis en lumière les difficiles conditions de vie de millions d'ouvriers en Chine, astreints à de longs horaires et d'intenses pressions. Ils vivent souvent dans des dortoirs et loin de leurs familles, selon des groupes de défense des droits des travailleurs.
En juillet dernier, un premier suicide chez Foxconn avait fait grand bruit en Chine. Il concernait un employé qui avait été tenu pour responsable de la disparition d'un exemplaire de l'iPhone d'Apple, produit par son entreprise. L'homme avait fait l'objet d'une enquête interne "humiliante", selon des confidences à un ami juste avant sa mort.
Hon Hai, qui emploie plus de 300'000 personnes à Shenzhen, et 800'000 au total dans le monde, fournit notamment des composants pour l'iPhone d'Apple ou des ordinateurs Dell ou Hewlett-Packard. Le fondateur du groupe est sorti de son silence à Taïwan, niant que les morts soient liées aux conditions de travail et de vie dans ses usines.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS