Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La force du franc, la crise européenne de la dette et la réduction des stocks de beurre ont fortement marqué l'exercice 2011 de Cremo. Le groupe laitier fribourgeois a vu son bénéfice net fondre drastiquement à 423'658 francs contre 6,2 millions en 2010.

Le chiffre d'affaires a en revanche augmenté à 546,8 millions de francs en 2011 contre 485,9 millions de francs un an plus tôt, a indiqué Cremo mercredi à l'issue de son assemblée générale à Villars-sur-Glâne (FR).

Le résultat opérationnel (EBITDA) s'est monté à 29,7 millions de francs contre 31,9 millions une année auparavant. La charge liée à la réduction des stocks de beurre s'est montée à 6 millions de francs.

Sur le marché suisse, les résultats de l'entreprise sont qualifiés de bons. Le coût de l'assainissement des stocks de beurre a toutefois représenté un montant de 10,9 millions de francs, relève le groupe dans son rapport d'activité.

Une femme au conseil d'administration

Le beurre constitue la principale part du chiffre d'affaires de Cremo (45%, suivie des produits industriels (19%) et des fromages (17,3%). A fin décembre, le groupe fribourgeois employait 649 personnes (+1,9% sur un an), soit 556 postes à plein temps.

L'assemblée générale a élu Benoît Perroud à la présidence du conseil d'administration. Il remplace Alexis Gobet, à la tête de l'organe depuis 1993. Son successeur en est membre depuis 2008. Pour la première fois, une femme entre dans le conseil d'administration, en la personne de la conseillère nationale Isabelle Chevalley (PVL/VD).

ATS