Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lucerne - Conséquence de coûts de la santé en hausse et de la réduction des réserves ordonnée par les autorités politiques, le groupe CSS a plus que doublé sa perte l'an passé. De 87 millions de francs en 2008, le déficit de l'assureur maladie lucernois s'est creusé à 195 millions de francs.
Dans le secteur de l'assurance obligatoire de soins soumis à la Loi sur l'assurance maladie (LAmal), la perte s'est quelque peu réduite, passant d'une année à l'autre de 123,1 à 119,6 millions de francs, a annoncé l'assureur. Le taux de sinistre et de coûts par rapport aux primes encaissées (combined ratio) s'est chiffré à 109,2%.
Du côté des assurances complémentaires, le résultat s'est réduit de 35,2 à 18,3 millions de francs sur l'exercice sous revue. Tous secteurs confondus, les primes brutes encaissées ont progressé de 2,5% à 4,76 milliards, alors que les prestations d'assurances ont fléchi de 7% à 4,56 milliards.
A l'issue de 2009, l'assureur de Suisse centrale comptait 1,744 million d'assurés, contre 1,662 million un an auparavant. La hausse reflète pour l'essentiel la bonne progression des produits d'assurance complémentaire en Allemagne où la clientèle s'est envolée de 36'100 à 111'000.
Outre la caisse maladie CSS, le groupe contrôle également les assureurs maladie Intras, Arcosana et Auxilia. Confronté à l'explosion des frais de santé, le groupe CSS exige que la hausse annuelle des coûts diminue de moitié, soit en moyenne de 5 à 2,5%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS