Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le fabricant prévôtois de machines-outils Tornos licenciera 131 employés sur son site de Moutier (BE) et 16 autres sur celui de La Chaux-de-Fonds, a-t-il annoncé lundi. Après négociations avec les représentants du personnel, une cinquantaine de postes ont pu être sauvés.

Après une série de mauvais résultats, Tornos avait annoncé début septembre la suppression à court terme de 225 emplois, soit près d'un tiers de ses effectifs. Le groupe avait notamment invoqué un net recul des commandes, mettant sa survie en danger.

Surprenante de part son ampleur, cette décision avait provoqué une véritable onde de choc dans l'Arc jurassien et des consultations entre les représentants du personnel et la direction s'étaient immédiatement mises en place. Ces pourparlers ont désormais pris fin et "des solutions ont pu être trouvées pour 27 postes" menacés, a fait savoir Tornos dans un communiqué.

En prenant en compte 51 départs naturels, à la retraite ou en préretraite, l'entreprise procédera au final à 147 licenciements, soit 131 sur le site de Moutier et 16 sur celui de La Chaux-de-Fonds, a précisé le fabricant de machines-outils. Des mesures d'accompagnement débuteront en outre "dans les jours qui viennent", a-t-il encore fait savoir.

La direction de Tornos a expliqué s'être approchée d'entreprises de la région afin de trouver des postes à repourvoir correspondant aux qualifications de ses employés. Une bourse d'emplois a de plus été instaurée pour permettre aux entreprises d'annoncer leurs postes vacants.

"Un savoir-faire bradé"

Dressant le bilan des négociations, le syndicat Unia note pour sa part que les discussions avec Tornos ont "porté leurs fruits": une cinquantaine de postes de travail - solutions de placement et départs naturels - "ont pu être sauvés et des mesures sociales pour une trentaine de personnes proches de la retraite seront mises en place".

"Mais, au final, le bilan est mitigé", a relevé le syndicat dans un communiqué, fustigeant "des erreurs de stratégie du management", qui ont conduit à "cette nième restructuration".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS