Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le gouvernement du Guatemala a refusé l'asile politique à John McAfee. Hospitalisé quelques heures pour des "problèmes cardiaques", le fondateur de la société de logiciels de sécurité qui porte son nom est ensuite retourné en détention, dans l'attente de son extradition vers le Belize.

"La procédure a été menée complètement et (l'asile) ne va pas être accordé (...) Nous ne sommes pas tenus de fournir d'explication", a déclaré à la presse le président guatémaltèque Otto Perez. Pionnier des anti-virus informatiques, M. McAfee, 67 ans, a été interpellé mercredi pour entrée illégale sur le territoire guatémaltèque.

L'Américain a commencé à souffrir jeudi de "problèmes cardiaques", raison pour laquelle il a été admis à l'Hôpital de la Police, a indiqué une de ses avocates, Karla Paz. Son principal défenseur, Telésforo Guerra, a quant à lui affirmé que son client avait souffert de "deux infarctus du myocarde".

Retour en détention

Mais après quelques heures d'hospitalisation, ses médecins ont jugé que M. McAfee pouvait sortir sans danger de l'hôpital. "Il a été établi que (McAfee) souffrait de signes d'anxiété et d'hypertension artérielle", a déclaré le Dr Oscar Gonzalez, de l'hôpital de la Police nationale civile (PNC).

Selon lui, les autorités ont décidé de le renvoyer dans les locaux des services de l'Immigration de la ville de Guatemala, où il avait été placé en rétention depuis mercredi soir.

Expulsion

Auparavant, le ministre des Affaires étrangères Harold Caballeros avait affirmé que M. McAfee serait remis aux autorités du Belize, qui n'ont retenu aucune charge contre lui mais souhaitent l'interroger dans le cadre de l'enquête sur le meurtre en novembre d'un autre Américain, Gregory Faull, de 52 ans, son voisin.

M. McAfee était passé à la clandestinité en novembre, peu après le décès de Gregory Faull, retrouvé mort dans la piscine de son domicile sur l'île d'Ambergris Caye, au large du Belize. Il a affirmé craindre pour sa vie et s'est dit victime de persécution politique au Belize.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS