Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les ambassades japonaises du monde entier commémorent vendredi le 1er anniversaire des catastrophes du 11 mars 2011. A Berne, une exposition photo présente le chemin parcouru par le pays. Aux côtés de clichés de paysages dévastés, des images de la reconstruction montrent la volonté des Japonais de se relever du désastre.

"Nous ne voulons pas revenir à la situation antérieure au tsunami, mais transformer la région qui a été touchée", a déclaré l'ambassadeur du Japon Kazuyoshi Umemoto jeudi à Berne en présentant l'exposition.

"Il s'agit de construire des villages plus modernes et mieux parés face aux dangers des catastrophes naturelles", ajoute-t-il, illustrant l'esprit de l'exposition intitulée "reconstruire pour un avenir meilleur".

Pour autant, les images de désolation ne sont pas oubliées. Celle-ci est perceptible autant dans les paysages jonchés de débris, les quartiers résidentiels en flammes et la vague avançant inexorablement à l'intérieur des terres que dans les regards des habitants.

La reconstruction avance

Comme dans cette photo où deux hommes contemplent stupéfaits une ville entière réduite à l'état de décombres. Ou avec cette jeune femme enveloppée d'une couverture qui semble perdue, les yeux dans le vague, devant un amas de ferraille et de voitures.

L'ambassadeur a en outre rappelé l'envoi par la Suisse d'une équipe de secours pour chercher des survivants dans les décombres, "l'un des premiers pays à nous aider dans ce domaine. Les dons ont également été très généreux, que ce soit par le biais de l'ambassade ou de la Croix-Rouge."

Mais un an après la catastrophe, le Japon souhaite insister sur l'avancement de la reconstruction et les signes d'espoir, illustrés par le peu de place accordé à l'accident nucléaire de Fukushima.

En témoignent les photos d'une route complètement ravagée après le séisme et parcourue de fissures profondes de plusieurs mètres. Après une semaine de travaux, le bitume est flambant neuf et la voie impeccablement lisse. Autre exemple, ce bateau porté par la vague sur le toit d'une maison et qui, après quelques mois, est remis à flots.

ATS