Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jebi est la dernière en date d'une série de calamités naturelles à frapper le Japon. L'archipel a déjà connu cet été une litanie de fléaux qui ont fait des centaines de morts.

KEYSTONE/AP Kyodo News/ICHIRO BANNO

(sda-ats)

Le typhon Jebi, considéré comme le plus violent qui ait frappé directement le Japon depuis 25 ans, a fait six morts mardi dans l'ouest de l'archipel, selon la télévision publique NHK. Une personne était dans un état critique et quelque 170 autres ont été blessées.

Le passage du cyclone Jebi a plongé le pays sous des pluies diluviennes et des vents violents, avec des rafales atteignant 220 km/heure par endroits. De nombreux habitants ont été appelés à quitter leur logement dans des zones inondables ou susceptibles d'être touchées par des coulées de boue.

Au total, les autorités ont ainsi recommandé à quelque 1,2 million d'habitants de rejoindre des refuges et 16'000 autres ont reçu l'ordre de partir, même si cette injonction n'est pas contraignante.

Jebi est la dernière en date d'une série de calamités naturelles à frapper le Japon, qui a déjà connu cet été une litanie de fléaux - pluies torrentielles, glissements de terrain, inondations et canicule record - lesquels ont fait des centaines de morts.

La houle de tempête était la plus haute jamais enregistrée depuis un typhon en 1961, a rapporté la télévision publique, la NHK. Les eaux d'inondation ont même recouvert les pistes de l'aéroport international du Kansai, construit sur une île artificielle dans la baie d'Osaka (ouest).

Le plus violent depuis 25 ans

Selon l'Agence météorologique nippone, cela faisait 25 ans qu'un typhon de cette puissance n'avait pas touché l'archipel. Il a abordé à la mi-journée les terres au niveau de Shikoku, la plus petite des quatre îles principales de l'archipel nippon. Puis il a balayé la partie ouest de Honshu, l'île principale, dans le secteur de Kobe, quelques heures plus tard.

Les autorités ont demandé à plus d'un million d'habitants d'évacuer les lieux, alors que les vents et les pluies se renforçaient. Il est tombé 100 millimètres de pluie sur un quartier de Kyoto en une heure seulement, et les services météorologiques prévoyaient jusqu'à 500 mm en 24 heures, entre mardi midi et mercredi midi.

Centaines de vols annulés

Les transports étaient fortement perturbés: les compagnies aériennes ont, par précaution, renoncé à près de 800 vols. De nombreuses liaisons ferroviaires ont été suspendues, dont les trains à grande vitesse Shinkansen entre Tokyo et Osaka, qui transportent chaque jour des centaines de milliers de passagers. A Kyoto, une partie du plafond de la gare s'est effondrée.

Les grands magasins de la région d'Osaka ont décidé de fermer exceptionnellement leurs portes. De grands groupes (Toyota, Honda ou encore Panasonic) ont suspendu la production de leurs usines, des entreprises ont demandé à leurs salariés de rester chez eux et des établissements scolaires ont conseillé à leurs élèves de faire de même. Plus de 1,4 million de foyers et bâtiments étaient par ailleurs privés d'électricité, ont rapporté les médias.

La capitale, Tokyo, ne se trouve pas directement sur la trajectoire du typhon mais s'attendait à de fortes pluies et à des vents forts d'ici la fin de la journée.

Jebi est passé près de régions de l'ouest du Japon qui ont durement été touchées en juillet par des pluies et des inondations responsables de plus de 200 morts. Il était cependant prévu qu'après avoir abordé les terres, il se décale plus rapidement, ce qui devait limiter les quantités de précipitations tombant sur un lieu donné.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS