Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'orchestre symphonique de Boston, l'un des plus prestigieux ensembles du monde, a prolongé lundi le contrat du jeune chef d'orchestre Andris Nelsons, saluant sa "magnifique musicalité". Agé de 36 ans, le Letton a pris la tête de cet orchestre l'an dernier.

L'orchestre a annoncé un nouvel accord de huit ans au lieu de cinq avec le directeur musical âgé de seulement 36 ans. Mark Volpe, directeur général de l'orchestre, a salué "la magnifique musicalité, l'esprit extraordinairement généreux et l'enthousiasme profond pour la musique et la vie" de Nelsons.

Le contrat prolonge la titularisation de Nelsons jusqu'en 2022, mais inclut ce que l'on appelle une clause persistante, qui renouvelle le contrat par défaut.

L'annonce intervient quelques jours après la sortie du premier album de Nelsons avec l'orchestre symphonique de Boston en partenariat avec le label Deutsche Grammophon. Incluant des oeuvres de Chostakovitch, il a été élu enregistrement du mois par Gramophone, souvent considéré comme la publication la plus prestigieuse en musique classique.

Nelsons va donner six concerts en août à Tanglewood où se trouvent les quartiers d'été habituels de l'orchestre symphonique de Boston, avant d'emmener les musiciens pour 12 concerts en Europe.

Après ses débuts en tant que trompettiste, Nelsons a été nommé directeur musical de l'opéra national letton alors qu'il avait moins de 25 ans. Il a ensuite pris la direction de l'orchestre symphonique de la ville de Birmingham en Grande-Bretagne, où il s'est fait remarquer par la qualité de ses interprétations et est devenu un habitué des salles de concert internationales.

ATS