Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

JO 2012 - Le relais du 4 x 100 m libre français a infligé une défaite qui fera date aux Américains. Dans une immense clameur, Yannick Agnel a soufflé dans les derniers mètres l'or promis au relais US
En 3'09''93, Amaury Leveaux, Fabien Gilot, Clément Lefert et Agnel ont fait se lever l'Aquatics Center. Les relayeurs français ont offert un sacré cadeau d'adieu au Champion olympique du 100 m Alain Bernard, remplacé par Gilot pour la finale après avoir nagé les séries, et qui prend désormais sa retraite. Pour les Etats-Unis de Michael Phelps et Ryan Lochte, battus de 0''45 et tenants du titre, la défaite devra être digérée... mais elle est plus amère encore pour les Australiens. Malgré un premier relais de leur prodige James Magnussen, sorti en tête, ils repartent "chocolat".
La France avait déjà été à l'honneur une heure plus tôt. Le jour où Laure Manaudou coulait en séries du 100 m dos, Camille Muffat éclatait au grand jour en s'imposant sur le 400 m nage libre. Elle est devenue la deuxième Française Championne olympique en natation, huit ans après... Manaudou en 2004 à Athènes. Et pour bien marquer la succession, c'est sur la même distance que Muffat a triomphé. La Niçoise (4'01''45) a été poussée dans ses retranchements jusqu'au bout par l'Américaine Allison Schmitt (4'01''77).
Dans une ambiance de feu due à la présence de l'Anglaise Rebecca Adlington, finalement médaillée de bronze, Camille Muffat a même menacé le record du monde de l'Italienne Federica Pellegrini (5e) avant de caler un peu. Sa consécration représente aussi la concrétisation d'une prédiction du mythique entraîneur Philippe Lucas, qui lui avait annoncé qu'elle succéderait à Manaudou.
L'Américaine Dana Vollmer avait lancé la soirée en retranchant 8 centièmes au record du 100 m papillon de la Suédoise Sarah Sjöström (55''98), s'imposant un an après son titre mondial dans la discipline. Dans la foulée ou presque, le Sud-Africain Cameron van der Burgh décrochait le titre olympique du 100 m brasse en établissant lui aussi un record du monde (58''46), le douzième de sa carrière en brasse, tous bassins confondus. Il dépossède pour 0''12 l'Australien Brenton Rickard de sa meilleure marque.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS