Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le journal "Le Temps" réduit ses effectifs. Au départ, 18 personnes étaient concernées par la restructuration. Les négociations conduites par les représentants du personnel avec la direction du quotidien ont toutefois permis de limiter la casse.

"Les négociations ont mené à une réduction notable du nombre de licenciements", a fait savoir mercredi soir impressum. Le syndicat des journalistes n'a cependant pas voulu donner de chiffres. Un plan social ayant été négocié, il a juste admis que plus de cinq personnes étaient touchées par le programme d'économies.

Selon impressum, les mesures d'accompagnement dont bénéficieront les personnes licenciées peuvent être considérées comme "correctes compte tenu du climat économique". Les négociations qui se sont déroulées entre les partenaires sociaux ont surtout porté sur des mesures alternatives aux licenciements.

Impressum n'a pas non plus voulu indiquer les secteurs du journal touchés par la restructuration. Le syndicat a simplement précisé que "les licenciements prononcés au Temps concernent beaucoup la rédaction et les journalistes". Il a ajouté être inquiet, au vu des départs, pour la qualité de l'offre rédactionnelle.

Au sein de la rédaction, le choc est très grand et la journée a été placée sous le signe de la tristesse. Le personnel s'est très fortement mobilisé durant les deux semaines de négociations. Les assemblées ont réuni plus d'une centaine de personnes à chaque fois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS