Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le journaliste italien Gianluigi Nuzzi a annoncé lundi qu'il ne se rendra pas à une convocation de la justice vaticane. Celle-ci souhaite l'interroger sur une fuite de documents confidentiels à propos des dysfonctionnements au Vatican.

M. Nuzzi a cité longuement ces documents dans un livre, "Chemin de croix", présenté voici dix jours devant la presse à Rome. Les journaux transalpins ont baptisé l'affaire "Vatileaks 2", en référence à une autre fuite de dossiers en 2012, sous Benoît XVI. L'ouvrage "Chemin de croix" présente sous un jour peu flatteur l'administration et les finances du Vatican. Le livre dénonce notamment le train de vie luxueux de certains cardinaux.

"Demain matin (mardi) à 10h30, a annoncé le journaliste italien sur son blog, le promoteur de justice (ministère public) du pape m'attend pour m'interroger sur le territoire du Vatican. J'ai décidé de ne pas me présenter. Au Vatican, l'impunité qui dérive de l'exercice d'un droit comme en Italie n'est pas prévue. La possibilité d'exprimer librement sa pensée n'est pas reconnue (...). Celui qui révèle des informations est punissable", a-t-il dit.

L'affaire avait commencé il y a quinze jours quand un prélat espagnol proche de l'Opus Dei, Lucio Angel Vallejo Balda, et une consultante italienne, Francesca Immacolata Chaouqui, avaient été arrêtés pour avoir communiqué à deux journalistes italiens, Gianluigi Nuzzi et Emiliano Fittipaldi, des documents confidentiels.

Ces documents avaient été recueillis par une commission d'experts, dont ils faisaient partie, chargée en 2013 de faire des propositions de réformes des finances vaticanes au pape. La justice du Saint-Siège avait étendu le 11 novembre dernier son enquête aux deux journalistes, pour "complicité dans le délit de divulgation de nouvelles et de documents confidentiels".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS