Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux PDC et deux socialistes se partageront sans surprise à nouveau les quatre sièges du canton du Jura aux Chambres fédérales. Le démocrate-chrétien Pierre Kohler n'a pas réussi son pari d'entrer au Conseil des Etats, largement devancé par sa colistière Anne Seydoux.

Dans le Jura, l'intérêt de la campagne pour les fédérales s'est surtout focalisé sur ce duel interne au PDC. Au final, l'ancien conseiller d'Etat, ancien conseiller national et ancien maire de Delémont a essuyé dimanche sa première défaite électorale.

Pierre Kohler est arrivé en troisième position, avec 7382 suffrages, pointant loin derrière sa camarade de parti Anne Seydoux qui a obtenu 14'275 suffrages. Le socialiste Claude Hêche, actuel président du Conseil des Etats, a quant à lui décroché la première position avec 15'532 suffrages.

Fin de carrière

Prenant acte de cet échec, Pierre Kohler a déclaré qu'il mettait un terme à sa carrière. Après 35 ans de vie politique, il y a autre chose, a-t-il déclaré devant la presse. "C'est la fin de ma carrière politique, mais ce n'est pas grave. Ne vous inquiétez pas pour moi" .

Accusé d'avoir voulu prendre la place de sa colistière, il a déclaré ne pas être "un 'ladykiller' comme on a voulu le faire croire". "Le choix a été fait, il faut le respecter". Le candidat battu, qui n'a pas souhaité débattre ni poser avec sa concurrente lors de la campagne, a fait la bise et serré la main de Mme Seydoux à l'annonce des résultats, lui souhaitant plein succès pour la suite.

"Une campagne au sein du même parti ne facilite pas les choses", a pour sa part estimé Mme Seydoux. "J'espère que l'effet femme a joué en ma faveur". Le vote de la population montre que j'ai fait un bon travail à Berne, a-t-elle ajouté, se disant "très heureuse" d'être réélue pour une troisième législature.

Prime aux sortants

Au Conseil national également, la prime aux sortants a joué. Jean-Paul Gschwind (PDC) arrive en tête avec 8728 suffrages. Le socialiste Pierre-Alain Fridez a recueilli 8301 suffrages.

Les autres partis n'ont pas réussi à bousculer l'hégémonie PS-PDC, renforcée aussi par le refus du PLR de conclure un apparentement avec l'UDC. Le candidat du PLR, Gabriel Voirol, est à la peine avec 5163 suffrages. La démocrate-chrétienne Karine Marti vient ensuite avec 4245 suffrages. L'UDC Thomas Stettler est cinquième avec 4119 suffrages.

La participation pour l'élection au Conseil national dans le canton du Jura s'est élevée à 55%. Celle pour le Conseil des Etats à 54%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS