Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'enquête se poursuit après l'attentat de Manchester. Selon Amber Rudd, la ministre britannique de l'Intérieur, l'auteur de l'attentat de Manchester n'a pas agi seul.

KEYSTONE/AP PA/DANNY LAWSON

(sda-ats)

Le kamikaze de l'attentat de Manchester n'a "probablement" pas agi seul et était connu des services de renseignement, a révélé mercredi le gouvernement britannique. Le pays a été mis en état d'alerte maximal par crainte d'une nouvelle attaque imminente.

L'attentat, revendiqué par le groupe Etat islamique (EI), a fait 22 morts lundi soir et 59 blessés à la sortie d'une immense salle de concert à Manchester (nord-ouest). Il était "plus élaboré que certaines des attaques précédentes et il semble probable - possible - qu'il n'ait pas agi seul", a déclaré la ministre de l'Intérieur Amber Rudd à la BBC.

Fuite "irritante"

Elle a confirmé que l'auteur de l'attaque, un étudiant de 22 ans britannique d'origine libyenne, est mort dans l'attentat. Il était connu "jusqu'à un certain point" des services de renseignement. La fuite d'informations, dans les médias américains notamment, devient "irritante", a affirmé Mme Rudd, qui dit avoir évoqué la question avec ses homologues américains.

Quelques minutes après cette déclaration agacée, le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb, affirmant ne savoir "que ce que les enquêteurs britanniques nous ont appris", révélait que le kamikaze présumé de l'attentat était "sans doute" passé par la Syrie et avait des liens "avérés" avec le groupe Etat islamique.

La veille au soir, la Première ministre Theresa May avait annoncé que l'état d'alerte terroriste avait été porté du niveau "grave" au niveau "critique", signifiant un risque d'attentat imminent. Elle a également annoncé renforts de l'armée pour épauler la police.

Des soldats s'apprêtaient mercredi à se déployer en mission de surveillance sur des lieux sensibles dans les villes. Ils pourraient aussi patrouiller dans des gares ou des aéroports, des concerts et des événements sportifs. "C'est un arrangement temporaire pour faire face à un événement exceptionnel", a souligné Amber Rudd.

Blessés dans un état critique

Une vingtaine de blessés touchés dans l'attentat suicide commis lundi soir à Manchester sont toujours dans un état critique, a de plus annoncé mercredi matin sur Sky News un responsable des services de santé. Vingt-deux personnes ont été tuées dans l'attaque à la sortie du concert d'Ariana Grande.

Jon Rouse, qui dirige les services de santé dans la région du Grand Manchester, a précisé que ces victimes se battaient contre des "blessures traumatiques graves". "Nous traitons à présent 64 personnes, sur lesquelles environ 20 sont en soins intensifs, ce qui signifie qu'ils reçoivent des soins très urgents", a-t-il détaillé.

"Nous avons affaire à des lésions d'organes majeurs, de graves blessures au niveau des membres", a-t-il dit, ajoutant qu'une très longue convalescence attendait ces blessés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS