Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Compte tenu du faible développement depuis l'hiver dernier, les perspectives de croissance du produit intérieur brut (PIB) pour 2017 se sont nettement assombries au regard des prévisions établies en juin, mais une accélération est attendue l'an prochain (archives).

KEYSTONE/EPA/KIMIMASA MAYAMA

(sda-ats)

A la lumière de la faiblesse de la croissance enregistrée au premier semestre 2017, le KOF révise à son tour et une nouvelle fois à la baisse ses attentes en la matière pour 2017. Les chercheurs zurichois anticipent désormais une hausse du PIB de 0,8% cette année.

Compte tenu du faible développement depuis l'hiver dernier, les perspectives de croissance du produit intérieur brut (PIB) se sont nettement assombries au regard des prévisions établies en juin, écrit jeudi le Centre de recherches conjoncturelles (KOF). Les chercheurs zurichois tablaient alors sur une hausse de 1,3%, valeur qu'ils avaient réduite par rapport à l'anticipation de 1,5% en mars.

Reste que l'économie helvétique continue de bénéficier de l'évolution favorable du contexte international, dont le secteur exportateur tire profit, constate l'institut de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Une situation dont témoignent les indicateurs conjoncturels.

Ces impulsions favorables, auxquelles s'ajouteront des facteurs extraordinaires liés aux manifestations sportives internationales dont les ventes de droits de marque et de retransmission seront prises en compte dans les comptes nationaux, stimuleront l'évolution conjoncturelle. A la faveur de l'expansion persistante de l'économie mondiale, le PB helvétique devrait progresser de 2,2% en 2018 et 1,9% en 2019.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS