Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Londres - Le Labour au pouvoir en Grande-Bretagne a été relégué en troisième position dans les intentions de vote aux législatives du 6 mai, dans un sondage réalisé après le premier débat télévisé entre dirigeants des trois grands partis et rendu public vendredi. Les libéraux démocrates talonnent l'opposition conservatrice.
Selon cette enquête de l'institut YouGov pour le "Daily Sun", le Labour recule de trois points à 28 %, les "lib-dem" (opposition centriste) progressent fortement, de huit points, à 30 %, et les Tories reculent de quatre points à 33 %.
Paradoxalement, en termes de sièges, le Labour serait le parti le mieux représenté à la Chambre des Communes avec un tel résultat. Mais aucune formation n'obtiendrait de majorité absolue au parlement.
Le débat de jeudi soir à la télévision britannique, le premier du genre, a renforcé la stature de l'outsider Nick Clegg, dirigeant des libéraux-démocrates.
Plus de dix millions de Britanniques au total ont suivi au moins en partie le débat de jeudi, au cours duquel Nick Clegg, 43 ans, s'est montré le plus convaincant selon des sondages réalisés pendant le débat.
De nombreux commentateurs et les libéraux-démocrates eux-mêmes estiment que ce débat a fait entrer la politique britannique dans une nouvelle ère, celle du tripartisme.
Les libéraux-démocrates s'attendent désormais à provoquer quelques convoitises mais aussi à essuyer des attaques plus virulentes de la part des travaillistes et des conservateurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS