Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après avoir menacé d'inondation la Lenk (BE), le débit de ruissellement de la Simme a largement diminué dans la matinée.

KEYSTONE/PATRICK HUERLIMANN

(sda-ats)

La situation de risque d'inondation s'est relâchée samedi matin à La Lenk (BE). Le lac des Faverges, situé sur le glacier de la Plaine Morte à la frontière entre les cantons de Berne et du Valais, s'est en grande partie vidé.

Le débit de ruissellement a largement diminué, a déclaré le président de la commune René Müller à Keystone-ATS. Cependant, il y a encore un danger dû à l'affouillement sur les berges de la Simme, a souligné M. Müller.

La population est appelée à rester à l'écart des eaux, car les rives creusées par les eaux pourraient s'effondrer. Plusieurs sentiers - dont celui qui mène vers les cascades de la Simme - restent fermés. L'ordre d'évacuation a lui pu être levé samedi à midi.

Evacuations

Vendredi soir, à cause du danger d'inondation, un restaurant et un camping ont été évacués préventivement. Les habitants ont été invités à éviter les rives des cours d'eau et les ponts. Environ 100 personnes ont passé la nuit dans un logement temporaire au centre sportif de La Lenk. Elles ont pu rentrer samedi à midi et le restaurant a pu rouvrir.

Les installations de surveillance avaient donné l'alerte vendredi à 13h00. Le lac des Faverges à 2700 mètres d'altitude est alimenté par la fonte des glaces et se vide chaque année au début du mois d'août. Il a une capacité de 1,5 à 2 millions de mètres cubes d'eau. Il est surveillé depuis plusieurs années par des caméras et des mesures de son niveau.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS