Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hervé Falciani, lanceur d'alerte condamné en Suisse à cinq ans de prison, a été déféré à la justice espagnole jeudi matin (archives).

KEYSTONE/AP/EMILIO MORENATTI

(sda-ats)

Le lanceur d'alerte franco-italien à l'origine des "SwissLeaks" Hervé Falciani, arrêté mercredi en Espagne à la demande de la Suisse, a été libéré jeudi dans l'attente de l'examen de ce mandat d'arrêt. Il est condamné en Suisse pour espionnage économique.

Il a dû remettre son passeport et s'est vu interdire de quitter l'Espagne. Il devra se présenter une fois par semaine devant un tribunal.

A Berne l'Office fédéral de la justice (OFJ) a confirmé jeudi avoir demandé officiellement à l'Espagne l'extradition d'Hervé Falciani. "Le 5 avril 2018, l'OFJ transmet par la voie diplomatique la demande formelle d'extradition", a déclaré un porte-parole de l'Office fédéral de la justice (OFJ) dans un communiqué.

Condamné par contumace

Le lanceur d'alerte français est à l'origine de révélations sur un système d'évasion fiscale organisé par la filiale suisse de HSBC. L'ancien informaticien, qui a quitté la banque en 2008 en emmenant avec lui des fichiers confidentiels qu'il a divulgués, a été arrêté mercredi en Espagne en application d'un mandat international lancé le 19 mars par la Suisse.

M. Falciani a été condamné par contumace en 2015 par la Suisse à cinq ans de prison pour soustraction de données, espionnage économique aggravé, violation du secret commercial et violation du secret bancaire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS