Le Laténium, à Hauterive (NE), questionne notre rapport au patrimoine grâce à l'exposition temporaire "Emotions patrimoniales" qui se tient depuis dimanche et jusqu'au 5 janvier 2020. Des photographies et des témoignages de particuliers sont à l'honneur.

"L'exposition est très novatrice et originale", a déclaré jeudi le conseiller d'Etat Alain Ribaux. Et très liée à l'actualité car "l'incendie de Notre-Dame à Paris nous montre que des vieilles pierres peuvent susciter des émotions intenses quand elles sont menacées", a ajouté le chef du Département de la justice, de la sécurité et de la culture.

Collecte nationale

L'exposition s'est constituée autour des plus de 400 photographies reçues par le musée entre mai et novembre 2018, à la suite d'une collecte nationale. Cette dernière nommée "Montre-moi ton patrimoine" avait invité le public à rechercher dans ses archives des images sur lesquelles famille ou amis posaient devant des sites archéologiques et des monuments historiques suisses.

Douze personnes ont témoigné lors d'entretiens des souvenirs liés à ces visites de sites. "En montrant des photographies personnelles, on réactive aussi la mémoire et les souvenirs d'autres personnes", a expliqué Géraldine Delley, commissaire de l'exposition.

Un appartement en ruine, mais qui a gardé les traces de ses occupants avec notamment salle à manger et chambre d'enfant, sert de décor à l'exposition.

Les 400 photographies proviennent de toute la Suisse mais notamment des Arènes d'Avenches (VD), de l'amphithéâtre romain de Martigny (VS) ou des menhirs de Bevaix (NE). Elles ont été prises lors d'excursions en famille, de baptêmes ou de mariages par exemple.

Soutenu par le FNS

L'exposition a obtenu le soutien du programme de communication scientifique du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) dans le cadre d'un projet Agora, porté par l'Université de Neuchâtel. Le montant soutenu s'élève à 186'000 francs.

"Nous sommes fiers d'avoir été sélectionnés, car beaucoup de projets sont soumis et peu sont retenus. Le nôtre a été choisi pour ses qualités scientifique, sociétale et pédagogique", a expliqué Félix Kessler, vice-recteur de l'Université de Neuchâtel.

Un riche programme accompagne en effet l'exposition pour en amplifier ses contenus auprès du public. Il y aura notamment un jeu de rôle qui confronte les adolescents à la question de la conservation des ruines d'aujourd'hui, la confection d'un carnet de voyage individuel destiné à consigner ses émotions patrimoniales ainsi que la fabrication en linogravure de sa propre image du patrimoine idéal.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.