Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La chancelière allemande Angela Merkel a été désignée mercredi personnalité de l'année 2015 par Time. Le magazine américain a salué sa capacité à "faire face" aux défis qui se sont présentés à l'Europe cette année.

La directrice de Time, Nancy Gibbs, a évoqué la réaction d'Angela Merkel face à la crise des migrants et sa réponse face à la menace du groupe Etat islamique (EI). Dans un communiqué, elle mentionne aussi la crise grecque, sans s'épancher davantage. "Vous pouvez être d'accord ou pas avec elle, mais elle ne choisit pas le chemin le plus facile", estime Mme Gibbs, pour laquelle "les leaders sont mis à l'épreuve seulement lorsque les peuples ne veulent pas les suivre".

"Parce qu'elle a demandé davantage à son pays que la plupart des politiciens auraient osé, parce qu'elle a tenu bon face à la tyrannie et à l'opportunisme et parce qu'elle a amené un leadership moral ferme dans un monde où il se fait rare, Angela Merkel est la personnalité de l'année de Time", a-t-elle justifié.

La chancelière allemande a devancé, dans l'ordre, le chef de l'EI, Abou Bakr al-Baghdadi, le candidat américain à la primaire républicaine Donald Trump, le mouvement américain pour les droits des Noirs Black Lives Matter et le président iranien Hassan Rohani.

Interrogée sur la chaîne NBC, Nancy Gibbs a assuré que Time n'avait pas écarté d'office Abou Bakr al-Baghdadi du fait de l'impact qu'aurait eu sa désignation. "Rien n'est impossible. Nous avons désigné de grands méchants par le passé", a expliqué la directrice, rappelant qu'Adolf Hitler avait été nommé personnalité de l'année.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS