Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Turin - Selon le maire de Casale Monferrato, ville piémontaise où siégeait la plus importante filiale de la société Eternit SA Italia, la contamination à l'amiante fait "encore 50 morts par année" dans sa cité. Et le maximum sera atteint en 2020.
"Ceci nous préoccupe beaucoup", a dit le maire, Giorgio Demezzi, en témoignant au procès en cours devant le tribunal de Turin contre les ex-responsables du groupe Eternit SA Italia, le milliardaire suisse Stephan Schmidheiny et le baron belge Jean-Louis Cartier de Marchienne, jugés par contumace.
Le maire a expliqué comment le siège d'Eternit - ouvert jusqu'en 1986 et qui comptait 2000 ouvriers - est encore en cours d'assainissement: de la fabrique même jusqu'aux toits des maisons voisines et à la rive droite du Pô.
A en croire la géologue Laura Turconi, mandatée par le Ministère public, l'entreprise y aurait versé 20 tonnes de déchets par semaine. Ces résidus toxiques auraient formé une "petite île contaminée" et dévié le lit naturel du fleuve.
Le maire de Casale Monferrato a aussi lancé un appel: "notre expérience négative devrait servir à améliorer la recherche sur les cancers dus à l'amiante" a-t-il dit.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS