Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La municipalité de New York a entrepris jeudi de réduire les nuisances liées à la présence de filles posant seins nus ou d'artistes de rue en costume de super-héros à Times Square, haut lieu du tourisme dans la ville. Leur présence est parfois jugée "agressive".

Les services du maire Bill de Blasio ont annoncé la création d'une commission qui devra plancher sur "la convenance de la présence de personnes posant seins nus sur Times Square" et sur "la quête agressive" qu'elles pratiquent et "qui devient souvent une forme de harcèlement pour les New-Yorkais comme pour les visiteurs".

La commission, à laquelle participera notamment le chef de la police de New York, doit rendre ses conclusions au 1er octobre.

Haut lieu de la prostitution

"Je pense que c'est illégal, je pense que nous devons appliquer la loi et nettoyer tout ça et c'est exactement ce que nous allons faire", a de son côté promis le gouverneur de l'Etat Andrew Cuomo sur la chaîne de télévision locale NY1. "C'est une affaire sérieuse. Et cela commence à me rappeler le temps où Times Square était mal famé", a-t-il ajouté, exagérant la comparaison historique.

Dans les années 70, avant de devenir la place où les touristes du monde entier viennent en famille faire des selfies avec les gratte-ciel couverts de panneaux lumineux, Times Square était un haut lieu du trafic de drogue et de la prostitution. Deux commerces qui se faisaient au milieu de cinémas pornos, clubs de strip-tease et autres peep-shows glauques.

Cow-boy nu et super-héros

Cela fait des années que des Mickey, des Minnie, des Iron Man ou des Betty Boop se mêlent aux touristes et se font prendre en photo en échange d'un pourboire.

L'un d'eux, Robert Burck, un ancien strip-teaseur qui se produit depuis 1998 sous le pseudonyme de The Naked Cowboy, a acquis une notoriété mondiale. Avec sa guitare, son slip blanc, ses bottes et son chapeau de cow-boy, il affirme gagner 500 à 600 dollars par jour. Selon son agent il a signé plus de 800 accords d'exploitation de son image, dont des contrats avec Android, le système d'exploitation de Google, et une marque de sous-vêtements.

L'arrivée de femmes seins nus sous leurs peintures corporelles rouge, blanc et bleu est elle relativement récente. Mais, encore présentes en nombre mardi, aucune d'entre elles n'était visible jeudi alors que l'initiative de la municipalité était largement médiatisée.

Un sondage montre que 45% des gens qui travaillent autour de Times Square ont eu ou ont été témoins d'une expérience désagréable avec ces artistes de rue qui font la manche.

ATS