Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une zone d'exclusion aérienne est entrée en vigueur dimanche au-dessus d'Anmer Hall, la résidence familiale du prince William et de son épouse Kate dans le Norfolk. Il s'agit notamment de lutter contre les drones des paparazzi.

Le couple est très strict sur le respect de sa vie privée. Il a obtenu fin septembre du ministère britannique des Transports la mise en place d'une "no fly zone" d'un rayon de 2,4 kilomètres au-dessus de la propriété, située dans l'est de l'Angleterre.

Le texte stipule qu'aucun objet volant, avion, drone ou autre, ne peut survoler la zone à moins de 2000 pieds (609 mètres). Si des raisons de sécurité sont mises en avant, la presse britannique a évoqué la crainte des paparazzi, susceptibles d'utiliser des drones pour photographier le couple et leurs deux jeunes enfants à l'approche des fêtes de Noël.

Le duc et la duchesse de Cambridge sont particulièrement soucieux de leur intimité. Ils n'hésitent pas à faire preuve de fermeté afin de pouvoir élever leurs enfants, le prince George et la princesse Charlotte, loin des flashs.

Mise en garde

En mai, ils ont fait distribuer une lettre de mise en garde aux photographes campés à proximité de leur résidence. Ce courrier les enjoint à respecter leur vie privée.

Anmer Hall, manoir géorgien comptant dix chambres à coucher, est un cadeau de mariage de la reine Elizabeth II. Il est situé à quelques kilomètres de Sandringham House où la souveraine a l'habitude de passer la période de Noël.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS