Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Seelandais Neel Jani (Porsche 919 Hybrid) a conservé sans combattre sa pole position pour les 24 Heures du Mans.

La 3e partie des qualifications a été interrompue à 22h20 par la direction de course.

La pluie, déjà présente pendant la quasi-totalité de la 2e portion des qualifications, de 19h00 à 21h00, a redoublé dès le début de la 3e portion, à 22h00, rendant impossible toute amélioration des chronos de mercredi soir, sur piste sèche.

La plupart des 60 voitures n'a pas pu améliorer leur chrono de la veille, en début de soirée, sauf la CLM-AER de l'écurie ByKolles qui avait très peu roulé mercredi soir, à cause d'un début d'incendie. Elle a pu se glisser au 9e et dernier rang des prototypes de la catégorie-reine (LMP1) grâce à un tour de l'Allemand Pierre Kaffer en 3'34''168, en tout début de séance, quand la piste était encore sèche.

La dernière portion de séance était prévue jusqu'à minuit, avec comme enjeu une pole toujours symbolique au Mans. Mais il y avait peu de chance qu'Audi ou Toyota trouvent des conditions suffisamment clémentes pour aller chercher l'excellent de chrono de Jani mercredi soir (3'19''733).

Si rien ne devait changer jusqu'à minuit, les six protos favoris pour la victoire au classement général seront bien rangés sur les trois premières lignes de la grille, samedi à 15h00 précises, quand le peloton sera libéré par l'acteur américain Brad Pitt, positionné sur la passerelle de départ.

Les deux Porsche 919 Hybrid seront en première ligne, suivies des Toyota TS050 Hybrid, en 2e ligne, et des Audi R18, en 3e ligne. Le Vaudois Sébastien Buemi, qui fait équipe sur Toyota avec Anthony Davidson (GBR) et Kazuki Nakajima (JPN, a donc été crédité du 4e temps à 2''170, et Marcel Fässler (Audi) du 5e à 3''047, en compagnie d'André Lotterer (GER) et Benoît Tréluyer (FRA).

ATS