Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le marché suisse de la musique confirme sa reprise

Observé depuis plusieurs années, le retour du vinyle s'est confirmé en 2017 (photo symbolique).

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

L'industrie suisse de la musique a poursuivi sa croissance en 2017. Le streaming est, par ailleurs, en passe de s'imposer comme le principal segment de marché.

La quarantaine de labels de musique membres de l'IFPI Suisse a réalisé un chiffre d'affaires total de 88,1 millions de francs en 2017, a indiqué vendredi la section suisse de la Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI Suisse) dans un communiqué. Cela représente une hausse de 4% par rapport à l'année précédente.

"Ces chiffres confirment la reprise qui s'est amorcée en 2016", précise la fédération. Le streaming s'impose comme le moteur de cette croissance, tandis que les ventes de téléchargements déclinent. Les CDs continuent eux aussi de souffrir.

Vinyle toujours à la mode

Dans le détail, le streaming représente 39% de l'ensemble du marché. L'année passée, ses ventes ont progressé de 50%, à 34,4 millions de francs. Le téléchargement a connu un repli de 17% à 18,1 millions.

Les recettes provenant de la publicité sur YouTube ont elles plus que doublé (+125%), à 4 millions de francs. Elles constituent 4,6% de l'ensemble du marché.

Au total, la musique numérique a rapporté 52,5 millions, en hausse de 18%. Elle a généré 60% du chiffre d'affaires total de la branche.

Les ventes de CDs et d'autres supports physiques ont accusé un recul de 11% d'une année sur l'autre à 35,6 millions de francs.

Observé depuis plusieurs années, le retour du vinyle se confirme. Son chiffre d'affaires a gagné 10% à 4,1 millions. Ce support représente désormais 4,7% du marché total. Il n'avait pas atteint ce niveau depuis 1991, conclut IFPI Suisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.