Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Toute la pyramide du football suisse a apporté sa pierre à l'édifice." A deux jours de Suisse - Suède, Laurent Prince a bien raison de saluer le labeur de tous sans lesquels rien ne serait possible.

"Ce huitième de finale de la Coupe du monde est aussi le match des 1400 clubs suisses et de leurs 12'000 entraîneurs" souligne avec raison le directeur technique de l'Association suisse de football (ASF). Du FC Villarepos aux BSC Young Boys, c'est bien toute la famille du football suisse qui va vibrer aux exploits de la sélection de Vladimir Petkovic. "Cette équipe de Suisse est un merveilleux ambassadeur, se félicite Laurent Prince. Elle joue un beau football, un jeu de possession qui la place toujours dans l'action."

Laurent Prince et le Département technique ont, bien sûr, suivi très attentivement cette Coupe du monde. "Nous avons délégué des observateurs lors de toutes les rencontres du premier tour, précise le Lucernois aux origines jurassiennes. Nous tiendrons ensuite un séminaire pour en tirer les enseignements. Pour savoir si la philosophie de jeu et la politique de formation que nous prônons s'imposent toujours. Si nous "collons" toujours à l'évolution qui est celle du football dans les domaines technique, tactique, physique et mental."

Pour Laurent Prince, l'instauration de l'arbitrage vidéo (VAR) change quelque peu la donne. "Le VAR sape quelque peu l'assurance des défenseurs, remarque-t-il. C'est pourquoi il incite les attaquants à aller davantage dans les duels". A l'image de Kylian Mbappé samedi contre l'Argentine qui a si impressionné le directeur technique de l'ASF. "Il faut que nous laissons encore davantage la part belle à la créativité dans notre politique de formation, insiste-t-il. Encourager le joueur à jouer des un-contre-un voire des un-contre-deux pour provoquer les déséquilibres."

Conscient du formidable engouement au pays suscité par cette qualification pour les huitièmes de finale, Laurent Prince aborde le grand rendez-vous de mardi à Saint-Pétersbourg avec une certaine retenue. "La Suède mérite tout notre respect, affirme-t-il. Il conviendra de bien entrer dans ce match. Mais je pense que nos joueurs et le staff technique méritent de poursuivre l'aventure au-delà du match de mardi."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS