Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice israélienne a inculpé lundi d'assassinat un juif ultra-orthodoxe qui a tué une jeune fille de 16 ans lors d'une Gay Pride à Jérusalem le 30 juillet. L'accusé venait de sortir de prison pour une agression similaire lors d'une marche des fiertés en 2005.

Hâve et arborant une longue barbe et de larges lunettes, l'accusé a été déclaré pénalement responsable après un examen psychiatrique. "Shlissel a été inculpé pour meurtre avec préméditation, six tentatives de meurtre et blessures aggravées", a indiqué le ministère de la Justice dans un communiqué.

Yishaï Shlissel, 39 ans, n'a pas montré de remords devant la cour. "Si vous voulez que l'âme (de la victime) monte au ciel, il faut que les Gay Prides cessent à Jérusalem et sur toute la terre d'Israël", a-t-il dit, selon la radio militaire et d'autres médias.

La jeune fille de 16 ans, Shira Banki, avait succombé quelques jours après avoir été poignardée. Yishaï Shlissel avait aussi blessé d'autres participants.

Récidiviste

Le geste de Shlissel a causé un émoi d'autant plus grand qu'il avait été libéré quelques semaines auparavant après avoir purgé 10 ans de prison pour une agression similaire lors d'une précédente marche des fiertés à Jérusalem en 2005. Trois personnes avaient été blessées.

Shlissel s'était abondamment répandu sur différents forums avant de passer à nouveau à l'acte. Dans un texte cité par les médias, il décrivait les homosexuels comme des "pécheurs" et leur parade comme un "défilé des abominations dans la ville du Souverain avec pour seul but de profaner son nom".

La police a été durement critiquée pour ne pas l'avoir empêché de récidiver. Le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan a ordonné une enquête interne. Mais celle-ci n'a recommandé que des sanctions disciplinaires mineures à l'encontre des responsables de la police à Jérusalem, selon les médias.

ATS