Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Arrêté fin juillet à Marseille (F), le meurtrier d'un chef de rayon d'un grand magasin de Genève en 1997 a accepté son extradition vers la Suisse. En fuite depuis 16 ans, il devra y purger le reste de sa peine (photo prétexte).

KEYSTONE/EPA/GUILLAUME HORCAJUELO

(sda-ats)

Condamné pour meurtre et en fuite depuis seize ans, l'homme de 58 ans, arrêté à Marseille (F) fin juillet, a consenti à son extradition vers la Suisse. En 1997, ce vendeur avait poignardé mortellement son supérieur dans un grand magasin de Genève.

Condamné pour meurtre par la justice genevoise en 2001, l'homme s'était échappé de sa semi-détention peu après. Il a été arrêté le 28 juillet dernier à Marseille. Il doit encore purger deux ans et quatre mois de détention.

L'audition de l'homme a eu lieu mardi dernier, a indiqué jeudi à l'ats Folco Galli, chef de l'information à l'Office fédéral de la justice (OFJ). Lors de son audition, il a consenti à son extradition selon la procédure simplifiée.

La Suisse ne devra donc pas adresser à la France une demande d'extradition formelle. L'autorité française compétente a déjà accordé l'extradition; elle notifiera à l'OFJ son arrêt dès qu'il sera définitif. Ensuite pourront être fixées les modalités de la remise à la Suisse, précise-t-il.

Le 16 décembre 1997, cet employé du rayon des vins d'un grand magasin frappait d'un coup de couteau son supérieur à l'abdomen. Agée de 44 ans et père de deux enfants, la victime est morte.

Lors de ses procès, l'agresseur avait expliqué son geste par le fait qu'il venait d'apprendre son licenciement avec effet immédiat. En raison d'une responsabilité fortement diminuée, il était condamné en 1999 à six ans de réclusion pour lésions corporelles graves. En 2001 en deuxième instance, il a écopé de six ans et demi de réclusion pour meurtre par dol éventuel.

ATS