Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'accord entre le premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et l'ultranationaliste Avigdor Lieberman (à gauche) continue de faire des vagues en Israël.

KEYSTONE/EPA/ABIR SULTAN

(sda-ats)

Le ministre israélien de l'Environnement, Avi Gabbay, a annoncé vendredi sa démission. Il entend ainsi protester contre le retour de l'ultranationaliste Avigdor Lieberman au gouvernement.

"Les récentes manoeuvres politiques et le remplacement du ministre de la Défense sont à mes yeux des actes graves qui ne tiennent pas compte de ce qui est important pour la sécurité nationale, qui vont stimuler l'extrémisme et semer la discorde", dit Avi Gabbay dans le communiqué annonçant sa démission.

L'ex-ministre de l'Environnement appartient au parti Koolanu, seule formation centriste de la coalition gouvernementale, qui compte dix députés à la Knesset.

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon, membre du Likoud (droite nationaliste) auquel le premier ministre Benjamin Netanyahu avait proposé les Affaires étrangères, a lui aussi quitté le gouvernement avec fracas vendredi pour dénoncer l'arrivée d'Avigdor Lieberman.

Le retour au gouvernement de l'ultranationaliste doit faire passer la majorité parlementaire de Benjamin Netanyahu de 61 à 66 sièges sur 120.

ATS