Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le ministre roumain de l'Intérieur, Ioan Rus, a annoncé lundi qu'il démissionnait de son poste. Au coeur d'une polémique sur l'organisation du référendum de destitution du président Traian Basescu, il a dénoncé des pressions "inacceptables".

"J'ai présenté ma démission pour mon honneur", a déclaré à la presse M. Rus, membre de la coalition au pouvoir à Bucarest, l'Union sociale-libérale (USL), en dénonçant des pressions d'hommes politiques de tous bords, y compris de sa propre coalition.

Il a également annoncé ultérieurement la démission du secrétaire d'Etat à l'administration Victor Paul Dobre.

Vives critiques

"Nous pensons avoir organisé ce référendum suffisamment bien", a rappelé une nouvelle fois M. Rus. Il a pointé du doigt les "critiques et pressions", après le vote, du président suspendu de centre-droit Traian Basescu mais aussi du président intérimaire Crin Antonescu.

M. Antonescu est un des chefs de file de l'USL, la coalition au pouvoir depuis mai à Bucarest qui a lancé la procédure de destitution, s'attirant de vives critiques de l'Union européenne (UE) et des Etats-Unis pour certaines des méthodes employées.

Validité contestée

La décision de M. Rus intervient au moment où la Cour constitutionnelle a reporté au 31 août sa décision sur la validation du référendum de destitution. Elle demande de pouvoir vérifier les listes électorales utilisées pour ce scrutin.

D'après les résultats du Bureau électoral central (BEC), le taux de participation à ce référendum s'est élevé 46,24%, soit moins que les 50% requis par la Cour Constitutionnelle pour valider ce résultat. M. Basescu, aujourd'hui suspendu, devrait donc retrouver son poste, même si plus de 86% des votants se sont prononcés pour son départ.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS