Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Adapter l'âge de l'AVS à l'espérance de vie et limiter la durée de perception de la rente: le modèle danois inspire Avenir suisse. Le laboratoire de réflexion des entreprises helvétiques propose un tel système pour enrayer l'endettement des assurances sociales en Suisse.

Le frein à l'endettement introduit par la Confédération en 2003 ne touche pas les assurances sociales, déplore Avenir suisse vendredi dans un communiqué. Ce système a pourtant permis au pays de maintenir ses dettes sous la barre des 40% du produit intérieur brut, un exemple de rigueur au niveau international.

Dans sa dernière publication, "Assurer la protection sociale", le "Think tank" libéral analyse les différents types de freins à l'endettement en Suisse et à l'étranger et leur compatibilité avec les assurances sociales de la Confédération. Selon lui, l'AVS doit être réformée en priorité en raison de la hausse de l'espérance de vie et du faible taux de natalité.

Une rente pendant 14,5 ans

Aux yeux d'Avenir suisse, le modèle d'"autopilotage" développé au Danemark constitue la meilleure solution. L'âge de la retraite y est régulièrement augmenté en fonction de l'espérance de vie, de sorte que la durée moyenne de perception des rentes ne dépasse pas 14,5 ans.

Conséquence, l'âge de la retraite passera de 65 à 67 ans entre 2024 et 2027 au Danemark. Il devrait se situer à 71 ans en 2045 et 72,5 ans en 2060.

En cas de refus de cette méthode en Suisse, la boîte à idée suggère l'introduction d'une "aide à la navigation". Cette dernière inciterait les autorités politiques à prendre des mesures lorsqu'un seuil d'endettement est atteint.

Il ne s'agira alors pas seulement d'augmenter les recettes sous forme de hausse des cotisations sociales, estime Avenir suisse. Il faudra aussi réduire les prestations en augmentant notamment l'âge de la retraite tout en tenant compte du nombre d'années de cotisation.

ATS