Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Los Angeles - La mort à 69 ans du rockeur américain Don Van Vliet, alias "Captain Beefheart", a suscité de nombreuses réactions dans le monde du rock, du vétéran Tom Waits à la jeune génération représentée par Beck, Franz Ferdinand ou The Zutons. Tous revendiquent son influence.
Don Van Vliet, l'une des légendes du rock américain, est décédé vendredi après une longue bataille contre de multiples scléroses. Sa mort a été annoncée par la galerie new-yorkaise Michael Werner Art Gallery, qui exposait ses oeuvres. "Captain Beefheart" se consacrait exclusivement à la peinture depuis le début des années 80.
"Il était celui qui marche en tête et qui montre le chemin", a déclaré au Los Angeles Times le chanteur Tom Waits. "C'était un meneur exigeant, un compositeur transcendental (...). Il dessinait dans les airs avec un bâton ardent, il décrivait l'indescriptible". "Il était l'alpha et l'omega", a-t-il ajouté.
Sur le site de micro-blogs Twitter, Alex Kapranos, chanteur du groupe de rock écossais Franz Ferdinand, s'est exclamé pour sa part "Oh, non! Repose en paix, Don Van Vliet, alias Captain Beefheart". "Tu manqueras à tous tes fans à travers le monde", a souligné de son côté le chanteur du groupe de rock britannique The Zutons, Dave McCabe, également sur Twitter.
Le chanteur Beck, autre musicien à s'être réclamé de l'influence du "captain" avant-gardiste, a quant à lui sobrement publié sur son site internet officiel une photo de l'artiste avec ses dates, 1941-2010.
Jazz, blues, rockMêlant de sa voix rauque le jazz, le blues et le rock, Captain Beefheart n'a jamais été un musicien très populaire, mais son oeuvre a eu une influence durable sur la scène musicale.
De ses douze albums studios, le plus célèbre reste "Trout Mask Replica" (1969), produit par Frank Zappa et classé au 58e rang des 500 plus grands albums de tous les temps par le magazine "Rolling Stone".
Au début des années 80, lassé du monde de la musique, Van Vliet avait décidé de se consacrer exclusivement à la peinture. "L'une des raisons pour lesquelles j'ai arrêté la musique, c'est que c'était trop dur de contrôler les personnes avec qui je travaillais", confiait-il au "Los Angeles Times" en 1990.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS