Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des dizaines de milliers de musulmans ont manifesté dans le monde après la prière du vendredi pour dénoncer un film réalisé aux Etats-Unis dénigrant l'islam, déclenchant de nouvelles violences. Au moins cinq manifestants ont été tués en Tunisie, au Soudan et au Liban.

Le président américain Barack Obama a assuré en soirée que les Etats-Unis tiendraient bon face aux violences dans le monde musulman. Il s'exprimait lors d'une cérémonie en l'honneur du retour des dépouilles des quatre Américains tués.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, qualifiant le film de "répugnant", a appelé "au calme et à la raison", alors que le pape Benoît XVI, en visite au Liban, demandait aux juifs, musulmans et chrétiens d'"éradiquer" le fondamentalisme.

Tunis appelle au calme

A Tunis, deux personnes ont été tuées et 29 blessées lors d'affrontements très violents aux abords de l'ambassade américaine. Au moins un millier d'islamistes ont pénétré dans l'enceinte du bâtiment, brisé des vitres et hissé des drapeaux aux couleurs de la mouvance salafiste.

A Khartoum au Soudan, une personne a été écrasée par un véhicule policier qui a foncé sur un groupe de manifestants lançant des pierres sur les forces de l'ordre. Des manifestants ont franchi le mur d'enceinte de l'ambassade américaine avant d'être dispersés. Un deuxième manifestant a été retrouvé mort.

Des islamistes avaient attaqué dans l'après-midi l'ambassade de Grande-Bretagne et celle d'Allemagne, qu'ils ont incendiée, sans faire de blessés.

Fast-food incendié

Au Liban, un manifestant a été tué et plusieurs autres blessés dans des heurts à Tripoli. Des centaines d'islamistes avaient auparavant incendié un fast-food américain.

En Indonésie et au Pakistan, des centaines de personnes ont manifesté, certains demandant la mort du réalisateur du film. En Inde, le consulat américain de Madras a été attaqué et 86 personnes ont été arrêtées.

En Egypte, où les Frères musulmans ont retiré leur appel à des manifestations pacifiques, des Bédouins ont attaqué le camp de la force multinationale dans la péninsule du Sinaï, faisant 3 blessés.

Le mystère reste entier quant à l'auteur du film. Selon les médias américains, il serait de religion copte et serait caché sous haute protection.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS