Toute l'actu en bref

Afin de la sauver de la faillite, les autorités portugaises avaient transféré en août 2014 les actifs sains de Banco Espirito Santo dans une nouvelle banque, baptisée Novo Banco (archives).

KEYSTONE/EPA/MARIO CRUZ

(sda-ats)

Le Ministère public de la Confédération (MPC) soupçonne plusieurs personnes de blanchiment d'argent dans le contexte du démantèlement de la banque portugaise Banco Espirito Santo (BES). Environ 160 millions de francs ont été gelés dans le cadre de cette procédure.

Plusieurs perquisitions ont été menées en septembre 2014 dans le cadre de cette procédure pénale, ouverte un mois plus tôt, a indiqué à l'ats le MPC, revenant sur des informations parues dans Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. L'autorité a ainsi répondu à une demande d'entraide judiciaire du Portugal.

En raison des vastes investigations menées, une équipe d'enquête commune a été mise sur pied en mai 2015 avec les autorités portugaises, précise encore le MPC. Ce dernier ne peut pas apporter davantage de précisions.

Soupçons en Angola

Selon les informations des deux journaux dominicaux, les autorités suisses s'intéressent notamment à l'ancien directeur de la filiale angolaise de la banque portugaise. Ce dernier est soupçonné de blanchiment d'argent.

Au Portugal, il est également soupçonné d'avoir participé à une vaste escroquerie. Lorsqu'il dirigeait la filiale angolaise de Banco Espirito Santo, l'établissement aurait accordé en masse des crédits non couverts, qui n'auraient jamais été remboursés. L'ancien directeur et sa famille en auraient eux-mêmes profité, à hauteur de 500 millions de dollars, selon les deux journaux.

Afin de la sauver de la faillite, les autorités portugaises avaient transféré en août 2014 les actifs sains de BES dans une nouvelle banque, baptisée Novo Banco. Cette dernière avait été renflouée à hauteur de 4,9 milliards d'euros (5,2 milliards de francs). Les actifs considérés comme toxiques sont eux restés dans l'entité d'origine, avec une valeur quasiment nulle.

L'Etat portugais a annoncé vendredi avoir cédé 75% de Novo Banco au fonds américain Lone Star. Ce dernier s'est engagé à la recapitaliser à hauteur d'un milliard d'euros.

ATS

 Toute l'actu en bref