Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Musée de l'absurde s'est dégoté un nouveau toit, tout en bois, à Vevey.

Musée de l'Absurde

(sda-ats)

Bonne nouvelle pour les amateurs, le Musée de l'absurde rebondit. Il a trouvé un nouveau toit à Vevey (VD), après avoir quitté Bienne. Le lancement est prévu le 13 janvier.

A Vevey, "une ville dynamique", le Musée de l'absurde occupera 20 m2 dans une ancienne forge, annonce dans un communiqué la fondatrice, l'artiste lausannoise Sandra Romy. Il partagera ce lieu singulier avec un atelier de décoration. La structure même du musée est entièrement en bois et montée sur roues.

Le premier vernissage aura lieu le vendredi 13 janvier avec l'exposition collective FIL. Le musée accueillera à cette occasion les manettes et écrans de jeux vidéos fabriqués en laine cardée d'Hélène Becquelin, les préservatifs tricotés de Lara Bellini et les armatures de fauteuils revêtis de Laure Darbellay.

Un concert de Sacha Love et des Fils du Facteur lancera les festivités. Le tout débute à 18h18.

Manque de soutien financier

Le musée a quitté la vieille ville de Bienne en octobre dernier, "à contrecoeur", faute de soutien financier. Ouvert en 2015 grâce à un financement participatif, ce petit établissement a notamment accueilli Mix & Remix ou Plonk & Replonk.

Un musée en Suisse sans subventions publiques, c'est difficile à tenir à long terme, constatait alors la fondatrice Sandra Romy, qui a tenté l'expérience durant un peu plus d'un an. L'absurde en appelle donc aux mécènes ou donateurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS