Navigation

Le Musée des Beaux-Arts n'a pas encore eu accès au testament

Ce contenu a été publié le 03 juin 2014 - 15:58
(Keystone-ATS)

Le Musée des Beaux-Arts de Berne n'a pas encore pu prendre connaissance du testament du collectionneur d'art allemand Cornelius Gurlitt qui le désigne comme légataire universel. Une fois qu'il y aura eu accès, le musée disposera de six mois pour dire s'il accepte l'héritage.

Les responsables du musée profiteront de ce délai pour collecter des informations sur cet héritage, en particulier sur la provenance des oeuvres d'art. Des pièces pourraient avoir été volées à des juifs sous le nazisme.

Aucun inventaire de cette imposante collection n'est disponible à ce jour, a expliqué mardi le Musée des Beaux-Arts. Il n'a pas non plus été possible aux responsables de l'institution bernoise d'examiner les centaines d'oeuvres d'art amassées par le collectionneur, fils d'un marchand d'art sous le nazisme.

Le président de la fondation du Musée des Beaux-Arts et le directeur se sont rendus à Munich, où ils ont établi des contacts avec les autorités locales. L'institution culturelle n'entend plus informer sur ce dossier avant le mois de juillet, lorsqu'elle disposera de nouveaux éléments.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.