Toute l'actu en bref

Yael Bartana expose "Trembling Times" au Musée cantonal des Beaux-Arts à Lausanne. Dans son travail, l'artiste recourt à la vidéo, au film et à la photographie.

KEYSTONE/THOMAS DELLEY

(sda-ats)

Ce sont deux univers que le musée cantonal des beaux-arts de Lausanne met en lumière dès ce vendredi. Celui des peintures de lac de François Bocion et le travail de Yael Bartana qui, au travers de films et de photos, se penche sur les rituels sociaux et leur rôle.

Née en 1970, l'artiste israélienne s'intéresse aux cérémonies et aux rituels s'interrogeant sur leur part "dans la construction des communautés et des individus", selon le dossier de presse. Dans son oeuvre, un mélange de pratique documentaire et de fiction.

Yael Bartana modèle ainsi parfois ses images à l'aide du cadrage, des effets de ralenti ou de ruptures sonores. Elle filme notamment Yom HaZikaron, la minute de silence qui commémore ceux tombés lors des guerres israéliennes. Depuis un pont de Tel Aviv, on voit le trafic automobile ralentir puis totalement s'arrêter, le temps de cette longue minute.

Oscillement

"La vidéo semble hésiter entre une attitude de recueillement solennel et la parodie d'un rituel auquel tout automobiliste doit se soumettre, qu'il y attache un sens ou non, sous peine de collision", peut-on lire.

"True Finn", tourné en Finlande, réunit pour sa part huit résidents de ce pays aux origines variées dans une maison au coeur d'une forêt. Ils y discutent de la Finlande et la "redéfinissent". Encore une fois entre fiction et réalité.

Le lac en regards

Toujours au musée cantonal des beaux-arts (mcb-a), le visiteur peut aussi s'arrêter sur une quinzaine d'œuvres de François Bocion (1828-1890). Une exposition intitulée "Regarder le lac" qui démontre le poids du paysage lémanique dans le travail du Vaudois.

Le mcb-a conserve quelque 180 numéros de l'artiste, soit la plus importante collection publique de ses oeuvres. En attendant leur présentation permanente sur le site de Plateforme 10, le visiteur peut déjà observer comment François Bocion scrutait les métiers du lac mais également la clientèle aisée qui utilisait le bateau à vapeur. A voir jusqu'au 20 août 2017.

www.mcba.ch

ATS

 Toute l'actu en bref