Navigation

Le mythique Cervin peut s'écrouler à n'importe quel moment

Ce contenu a été publié le 01 avril 2014 - 13:08
(Keystone-ATS)

Le Cervin vit ses dernières années, avertit l'EPFL sur son site Internet en ce mardi 1er avril. Sans danger pour la population, l'écroulement programmé de la mythique montagne peut survenir à tout moment.

Des géologues ont pu démontrer que le Cervin est creux, croit savoir l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). "Munis de sondes spectroscopiques à triple-laser tressé", les chercheurs ont pu dessiner en trois dimensions l’énorme chambre creuse qui forme l’intérieur de la montagne. La couche rocheuse superficielle n'aurait qu’une épaisseur moyenne de 15 mètres.

Un dôme riquiqui

Mais les populations des alentours ne sont pas menacées: grâce à sa forme pyramidale, qui l’a rendu mondialement célèbre, le Cervin s’écroulera sur lui-même, selon ces travaux qui auraient même été publiés dans une revue nommée "Nature Apocalypses".

La catastrophe annoncée peut se produire dans mille ans comme la semaine prochaine. De 4478 mètres, le Cervin serait réduit à un dôme arrondi d’environ 2120 mètres, selon des modélisations informatiques.

Le Paléo déménage

La presse romande s'est par ailleurs déchaînée pour étonner son public. selon le quotidien "La Côte", le Paléo déménagera à Divonne (F) à partir de 2016 et Daniel Rossellat se réjouit de pouvoir diminuer les tracasseries administratives.

"La Liberté" affirme que Mgr Morerod et deux évêques ont tourné un clip, consultable sur Youtube où ils entonnent plusieurs tubes, dont "Le petit pain au chocolat" et "Je ne suis pas Morerod".

Bisbille autour des toiles de George

Par ailleurs, d'après "Le Courrier", la Suisse frôle l'incident diplomatique avec les Etats-Unis après avoir exposé à la Collection de l’Art brut à Lausanne - une institution qui n’expose que des cas psychiatriques lourds n’ayant pas conscience de faire de l’art - quatre des toiles de l’ex-président américain George W. Bush.

Pas de Plage pour les pauvres

Enfin, "L'Express" et "L'Impartial" avancent que "Les pauvres seront privés de Plage cet été". Le festival des arts de rue chaux-de-fonnier renonce à la gratuité, conséquence du vote du 9 février dernier sur l'immigration qui lui a fait perdre ses subventions européennes.

http://www.youtube.com/watch?v=1gG7YXeyGMg&feature=youtu.be

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.