Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nageur Ernst Bromeis a réussi son exploit: parti de Tenero (TI) jeudi, il est arrivé samedi soir à quelques encablures de Milan. Mais la descente a été semée d'embûches.

Le Grison a d'abord traversé le lac Majeur, est descendu la rivière Ticino puis les canaux jusqu'à Gaggiano, à 15 kilomètres de Milan. Le voyage a duré trois jours et trois nuits, a-t-il indiqué dimanche.

Mais les éléments n'ont pas aidé: il a dû faire face à des courants contraires et un vent de face sur le lac Majeur et ce n'est que vendredi soir qu'il a pu se lancer dans le Ticino.

Mais par manque d'eau, le nageur a dû poursuivre à pied. Il a pu reprendre la nage dans les canaux avant Milan. En outre, la chaleur ambiante a contraint le sportif à faire plus de pauses que prévu. Enfin, Ernst Bromeis a souffert de maux d'estomac qui l'ont forcé à se faire traiter par un médecin 60 heures après son départ au Tessin.

Dimanche matin, il a indiqué que son expédition Milan 2015 était terminée. Selon le communiqué, il a couvert 100 km à la nage et 20 à la marche. A l'origine, il avait prévu d'aller jusqu'à Milan.

En 2014, le nageur de l'extrême était déjà descendu le Rhin de sa source à son embouchure en Mer du Nord. Quatre ans auparavant, il avait traversé dans chaque canton le plus grand lac. Le Grison se présente comme un ambassadeur de l'eau durable. Il défend notamment l'idée d'un droit reconnu pour l'accès à l'eau potable dans le monde.

ATS