Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mexico avait approuvé en mai l'extradition vers les Etats-Unis d'"El Chapo" après avoir reçu la garantie que la peine de mort ne serait pas demandée à son encontre.

KEYSTONE/EPA EFE/JOSÉ MÉNDEZ

(sda-ats)

Le puissant narcotrafiquant Joaquin "El Chapo" Guzman a été extradé jeudi vers les Etats-Unis. Il a aussitôt plaidé non coupable le lendemain des 17 chefs d'accusation retenus contre lui par la justice américaine devant un tribunal de Brooklyn.

Vêtu d'une tenue bleue de détenu, "El Chapo", 49 ans, est apparu fatigué, s'exprimant à voix basse en espagnol devant le juge James Orenstein, qui a fixé au 3 février la prochaine audience dans ce dossier. Il est, pour l'instant, défendu par des avocats commis d'office et était assisté d'un interprète.

Il est notamment soupçonné d'avoir dirigé le cartel mexicain de Sinaloa, chef d'accusation qui pourrait lui valoir à lui seul, en cas de condamnation, la prison à perpétuité. Ce cartel a acheminé et distribué pendant des années plusieurs centaines de tonnes de drogue colombienne, héroïne, cocaïne, marijuana, méthamphétamines, à travers les Etats-Unis.

A plusieurs reprises, le juge James Orenstein a fait état d'un dossier très complexe. Parmi les chefs d'accusation retenus contre Joaquin Guzman figurent également l'importation et la distribution de stupéfiants, la détention d'armes et le blanchiment d'argent.

Poursuivi au Texas et en Californie

M. Guzman avait été remis "aux autorités américaines" après le rejet par la Cour suprême du Mexique de deux recours déposés par ses avocats pour s'opposer à son extradition, selon les autorités mexicaines. Il était incarcéré depuis mai à la prison de Ciudad Juarez (nord), à proximité de la frontière avec le Texas. Il est poursuivi au Texas et en Californie notamment pour trafic de drogue, homicide et blanchiment d'argent.

Le ministère mexicain des Affaires étrangères avait assuré en mai, après avoir autorisé l'extradition du narcotrafiquant, qu'il avait obtenu des autorités américaines la garantie que "la peine de mort ne serait pas appliquée".

Après son arrestation en janvier 2016, dans son fief de Sinaloa, dans le nord-ouest du Mexique, "El Chapo" était d'abord retourné dans la prison d'Altiplano d'où il s'était évadé de manière rocambolesque en juillet 2015 par un tunnel de plus d'un kilomètre de long.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS